Archive de la catégorie ‘Alimentation’

Je fais mon muesli

Lundi 11 juin 2012

Quoi de meilleur le matin qu’un bol de muesli fait selon ses goûts, mélangé à un bon yaourt ?
Et du coup, plus question de trier pour enlever les raisins secs ou les noisettes !
Pour « faire » un muesli savoureux, il suffit de piocher ses ingrédients préferrés parmi : flocons, noix, petites graines, fruits séchés et « autres ».

Les flocons

Flocons d’avoine , de riz, de millet, de quinoa, de sarrasin…
Mon choix: Flocons 5 céréales légèrement toastés, ce qui fait ressortir leur goût.
Si vous voulez le faire chez vous, il suffit de les passer quelques instants dans une poêle bien chaude sans matière grasse.

Les noix

Noix, amandes, noisettes, noix de cajou, noix de macadamia, noix de pécan, noix du Brésil, noix de coco, pistache, pignon…
A concasser ou laisser entiers, à toaster au préalable ou non.

Les petites graines

Graines de sésame (blond et noir), des graines de lin, courge, tournesol ou encore pavot…
Donnent du croquant et du goût !

Les fruits secs

Raisin, abricot, figue, pomme, poire, pruneau, banane, mangue, papaye…
A couper éventuellement, pour garder le concept « petits morceaux ».

Autres

Le chocolat en copeaux, les épices, les fruits confits : gingembre, orange, citron…

Comment préparer son muesli préférré ?

Il suffit de mélanger un peu de tout cela, en privilégiant les flocons de céréales qui sont la base du muesli. L’ajout de sucre est totalement facultatif puisque les fruits secs ont déjà un fort pouvoir sucrant. En revanche, pensez à ajouter une petite pincée de sel.
Vous pouvez préparer un grand bocal de mélange et le conserver pendant plusieurs semaines.
Au moment de servir, il est possible de rajouter quelques fruits frais… :-D

Et voilà ! C’est savoureux, économique, et on sait exactement ce que l’on déguste !

 

Et pour la version granola qui croustille ? (pas encore testée)

Compter 12.5cL de jus de fruits pour 300g de flocons de céréales + 300g de noix (vous pouvez réduire cette proportion au profit des flocons), et ajouter 2 cuillères à soupe d’huile de tournesol.
Mélanger tout ça sur une plaque et enfourner à 150 °C pendant une demi-heure environ, en remuant de temps en temps. Une fois prêt, ajouter des fruits secs à volonté.

Merci à Cléa pour sa recette

J’achète l’alimentaire en « vrac »

Dimanche 27 mai 2012

Actuellement, la quantité des déchets ménagers (et assimilés) quotidiens par habitant a quasiment triplé en vingt ans et atteint aujourd’hui plus de 430 kg en moyenne par personne et par an. Parmi ces déchets ménagers, les emballages et sacs plastiques occupent malheureusement une place de choix.

Pour lutter contre la pollution environnementale, il y a des solutions, en particulier l’achat en vrac.

En particulier, Biocoop propose aux consommateurs de nombreux produits en vrac : Fruits et légumes, bien sûr, mais aussi céréales complètes, muesli et flocons pour le petit déjeuner, légumineuses, sucre, farine, graines oléagineuses, fruits secs, biscuits, et parfois même olives, sel, condiments, voire lessive en poudre… Pour les porter, des sacs en kraft recyclé, imprimés avec des encres à l’eau. Les colles et encres sont sans solvants.

En plus, c’est moins cher! Le prix au kilo, par exemple entre le riz en vrac et le riz préemballé, peut varier du simple au double. Et cela permet d’acheter uniquement la quantité qui nous est nécessaire, pas un kilo dont la moitié terminera périmé à la poubelle…

A noter que d’autres grandes surfaces « classiques » commencent à s’y mettre aussi.

Et rentrés à la maison, c’est un grand plaisir de transvaser dans des jolis bocaux en verre coordonnés …

 

J'achète l'alimentaire en

Clin d'oeil : Shanghai - alimentaire en vrac ! (coll. perso)

Je fais mes yaourts

Mardi 8 mai 2012

Je l’avoue, je suis une grande consommatrice de yaourts, particulièrement au petit-déjeuner …

Mais ça me fait toujours mal au coeur de voir le nombre de pots de yaourts vides qui partent à la poubelle, sans pouvoir être recyclés.

Je fais mes yaourts dans Alimentation yaourt2-150x150

Dimanche, je me suis donc acheté une belle yaourtière d’occasion, que je suis en train de tester avec succès !!!

 

4 Arguments pour faire ses yaourts Maison :

  1. C’est économique : ça coûte le prix d’un litre de lait plus l’énergie pour chauffer les yaourts.
  2. C’est écologique : moins d’emballage, moins de transport… A ceci s’ajoute le fait que l’emballage du lait (brique ou bouteille) sera recyclé (ce qui n’est pas le cas des pots de yaourt en plastique).
  3. C’est plus naturel : on connaît la provenance du lait (son origine géographique, l’élevage…) et on est sûr qu’il n’y a pas d’additifs.
  4. C’est adapté à nos propres goûts : au lait de soja, aromatisés, etc.

Je décode « l’estampille » pour consommer local

Dimanche 22 avril 2012

Vous savez que consommer des produits locaux est bénéfique pour l’environnement et présente bien des avantages: moins de transport, développement de l’économie locale, suppression de certains intermédiaires et centrales d’achats…
Suite à l’article sur les oeufs, j’ai appris qu’il existait également plein d’informations intéressantes cryptées sur d’autres emballages.

Avez-vous déjà remarqué ce sigle sur vos emballages ?

Je décode

Il porte plusieurs noms, Estampille, Marque de salubrité, Numéro d’agrément sanitaire…
Sa présence atteste que l’établissement qui a fabriqué le produit répond aux normes de salubrité et d’hygiène. Cet agrément est délivré par les services vétérinaires de la région ou du département et peut être retiré par le préfet en cas de manquement à l’hygiène.

Décodons par exemple, le code FR 09-305-01 CE :

  • FR: correspond au pays de production
  • 09: le département de fabrication du produit (ici Ariège)
  • 305: le code INSEE de la ville (ici Tabre. Sur le site de l’INSEE, il faut tapper le code entier: 09305)
  • 01: le numéro d’établissement dans la commune
  • Enfin, CE ou CEE indique que le produit est conforme aux directives européennes le concernant

Vous trouverez cette estampille (obligatoire) sur tous les produits d’origine animale: viande, charcuterie, produits laitiers, poissons, oeufs, crustacés.

Et voilà, vous pourrez faire des choix avisés …

J’ai acheté une jolie gourde!

Dimanche 22 avril 2012
Cela fait bien longtemps que dans 95% des cas, je bois de l’eau du robinet.
Pourtant, régulièrement, je rachetais quelques bouteilles d’eau en plastique pour changer les anciennes, placées dans des points stratégiques (dans la chambre, dans mon sac, etc).
 
Des déchets donc, même si les bouteilles sont ensuite reçyclées pour donner de nouvelles bouteilles ou des vêtements en polaire;
  • mais aussi de la consommation de matières premières à la fabrication de ces bouteilles : il faut sept litres d’eau pour fabriquer une bouteille en plastique qui va en contenir un ! voir aussi la photo ci-dessous
  • mais aussi des risques sur ma santé, puisque les bouteilles plastiques en PET ou PVC ne sont pas prévues pour être réutilisées, et libèrent des pertubateurs endocriniens (ex Bisphénol A ou BPA) dans l’eau contenue. Cf cet article pour détailler les différents types de plastique.
J'ai acheté une jolie gourde! dans Alimentation Bouteille_eau-300x227
 
Du coup, j’ai choisi de m’offrir une jolie gourde, réutilisable à l’infini, ce qui me permet de m’affranchir de tout ce que j’ai mentionné ci-dessus !
12